Quelques infos utiles sur la lumière pulsée

Comment agit l'épilation à lumière pulsée ?

Le laser, que l'on connaît bien en cabinet, et la lumière pulsée (aussi appelée IPL pour Lumière Pulsée Intense) sont deux types d’appareils qui agissent de la même façon sur le poil : on envoie une lumière qui va être absorbée par le pigment noir du poil. La lumière pulsée localement se transforme en chaleur et créée une micro brûlure. C'est cette réaction thermique au niveau de la racine du poil (le bulbe) qui altère et freine la repousse. Le mécanisme est simple : on convertit la lumière en chaleur localement pour endormir le bulbe qui fabrique le poil.

Dès les premières séances, les poils tombent et ne repoussent presque plus.

La peau doit être suffisamment claire (phototype I à V) pour contraster au maximum avec le poil (qui doit être le plus épais et foncé possible). En effet, la lumière pulsée n'étant pas sélective, elle ne fait pas la différence entre le poil et la peau. Elle se fixe sur le marron, le noir et ne fait pas de distinction sur la nature de la cible.

Plus la peau est claire et le poil noir/foncé, plus le contraste sera fort. Alors la technique de la lumière pulsée sera d'autant plus efficace.

Quelles sont les contre-indications ?

La lumière pulsée est déconseillée chez les adolescents. Il vaut mieux attendre d’avoir au moins 20 ans pour commencer, afin de s'assurer que la pilosité est arrivée à maturité. Avant l'âge de 20 ans, la pilosité est encore dans sa phase d'évolution, elle réagit plutôt mal à la lumière.

L’épilation à la lumière pulsée est également déconseillée sur les zones de peau tatouées, percées, ou avec des grains de beauté. Evidemment, toute lésion cutanée empêche l'utilisation d'un appareil à lumière pulsée.

L'épilation à lumière pulsée est également déconseillée si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Il existe des précautions spécifiques pour les personnes sous traitement médicamenteux (chimiothérapie, insulino-dépendants, troubles de la coagulation, médicaments contenant un photo sensibilisant etc.).

Cette liste n’est pas exhaustive, un bilan sera réalisé ainsi qu’un flash test avant le commencement des séances pour faire le point sur votre état de santé pour un traitement à la lumière pulsée.

Peut-on utiliser la lumière pulsée sur toutes les zones du corps ?

Les zones idéales pour une épilation à la lumière pulsée sont les aisselles, le visage (lèvre, menton, cou), le maillot (sauf les muqueuses, petites lèvres et zones sensibles), les jambes ainsi que le torse ou le dos chez les hommes.

Enfin, comme précisé quelques lignes au-dessus, l’épilation à la lumière pulsée n'est pas conseillée sur les zones de peau tatouées, percées, et/ou avec des grains de beauté.

 

Épilation lumière pulsée et soleil : une combinaison à éviter à tout prix

Afin de comprendre l’incompatibilité entre le soleil et l’épilation au laser, il convient de se pencher sur le fonctionnement de cette méthode esthétique.

Sous l’effet du soleil, la peau génère de la mélanine. Visuellement, elle apparaît plus mate, plus satinée. On dit alors qu’elle est bronzée. Si esthétiquement, le résultat peut être plaisant, il ne faut pas oublier ses conséquences biologiques.

Quand la peau est bronzée, l’excédent de mélanine va élever la température du laser bien au-delà des 70 °C habituels. Très vite, des brûlures, des picotements et même des irritations vont apparaître sur l’épiderme.

Comment se protéger du soleil pendant un traitement lumière pulsée?

Quatre semaines avant et quatre semaines après une séance d’épilation à la lumière pulsée, il est impératif de ne pas s’exposer au soleil ou aux UV (solarium).

Avant la séance, l’objectif est d’empêcher la peau de bronzer et donc de brûler pendant les soins. Après l’épilation, la finalité est d’éviter que des taches brunes ou blanches ne se forment.

Pendant combien de temps faut-il se protéger du soleil 

Comme précisé plus haut, il est recommandé de rester à l’abri du soleil quatre semaines avant et quatre semaines après une épilation à la lumière pulsée.

Dépendamment de votre carnation, le délai pour perdre votre bronzage peut être plus long ou plus court. Alors qu’il suffira de quelques jours à une peau très claire pour éliminer l’excédent de mélanine, une peau mate devra patienter plusieurs semaines.

Et si malheureusement, votre peau est encore trop bronzée au moment de votre rendez-vous, celui-ci devra être décalé. Du fait de l’interruption du traitement, vous devrez recourir à plus de séances qu’initialement prévu et donc dépenser plus d’argent.